Air Force One.

Hello,

petit message rapide avant de poster les dernières photos.

Nous sommes bien rentrés, tous, pour les soeurs tout semble s’être bien passé, pour nous, c’est une autre histoire.

Notre trajet du retour à duré autour des 30 heures avec environ 11h de sommeil sur le carrelage de l’aéroport de Bali… Bref, tout le retard que nous avons eu au départ n’a finalement pas influencé le reste du voyage de retour…. Enfin pour nous, concernant nos bagages c’est une autre histoire, il sont certainement à l’heure ou j’écris ces lignes entre Kuala Lumpur et Dubaï… Nous espérons une livraison demain.

Voilà voilà, nous sommes bien rentré dans le froid de notre maison. (nous n’avons pas eu de telles températures depuis le Rinjani !!!)

Bisous à tous.

Back to Bali.

Notre séjour à Lombok étant terminé, nous rentrons sur Bali pour nos 4 derniers jours ici (déjà la fin !). Nous partons donc de Kuta Lombok en mini-van pour la ville de Sengigi, ou plutôt le port de la ville ou nous attendrons notre “Fast Boat”. Le temps de régler les détails administratifs, nous avons environ 1h30 à tuer, il est midi nous en profitons pour nous arrêter manger au premier boui-boui du coin. Ce sera brochettes de poulet et de bœuf avec pâte de riz cuit dans une feuille de bananier. En boisson, nous avons droit à notre noix de coco quand au dessert, ananas et mangue (les fruits entiers !). Juste avant de partir, un vendeur de rue nous propose des sarbacanes, il aura gagné sa journée car nous lui prenons tout son stock (4 pièces).

Je vous passe les détails du Fast boat car rien de passionnant dans une traversée de 2 heures et demi en bateau… Nous arrivons donc après tout ce temps à “Padang Bai”, une sorte de ville-port, ne servant généralement qu’à transférer les touristes. Nous décidons tout de même de faire halte ici et nous trouvons un hôtel charmant avec ses 3 piscines et ses petites chambres coquettes. Il y a l’eau chaude, le wifi et le restaurant attenant est très bon.

Après une nuit calme, malgré les coups de clairon des ferrys, nous prenons des forces au “buffet-petit déjeuné” pour ensuite faire un peu de snokelling à la plage de Blue Lagoon. Beaucoup de courant mais cela vaut le coup, des coraux et des poissons à un ou deux mètres de profondeur. Nous allons ensuite de l’autre côté de la ville pour trouver une autre plage dont j’ai perdu le nom. Pour nous y rendre, nous passons près d’un bâtiment jamais terminé, il s’agit en fait d’un hôtel de luxe Coréen, le projet a été stoppé par la gouverneur de Bali car cela dénaturait le paysage (le problème est que le mal est fait)…

Le soir, nous avions réservé la veille au restaurant de l’hôtel le plat que l’on appelle “Babi Gulin”, il s’agit en fait d’un morceau de cochon préparé “à la Balinaise” servit avec du riz, une salade et beaucoup d’épices ! Nous réservons le lendemain un taxi pour la ville de Sanur où nous terminerons notre séjour. Départ à 11h (ici c’est dans une heure), nous profitons d’une des piscines et de la plage avant de quitter Padang Bai.

A bientôt.

PS : Normalement c’est bon pour les photos, tout doit bien fonctionner, seul ombre au tableau, mon appareil photo vient de rendre l’âme (enfin je crois), du coup, je me reposerai sur les autres membres du groupe pour rajouter des photos.

Sea, Surf and Sun.

Hello,

de Mataram à Kuta Lombok, notre itinéraire était tracé et tout prévu par le “tour operator” que nous avions vu à Gili Air. Nous ne nous attendions pas à tant d’organisation de leur part… Quand nous avions réservé ce trajet avec les étapes prévues, rien n’était noté sur papier, nous avions fait un dépôt de 100 000 Rp (sur les 450 000 Rp du coup total) du coup nous étions un peu sceptiques… Et bien finalement, notre chauffeur était bien à l’heure, dans un mini-van tout confort, prêt à nous conduire à notre premier arrêt, le temple de Pura Linksar.

Très étonnant et passionnant qu’est ce temple, à Lombok il existe très peu de temples (une 30aine je crois, à Bali des milliers !!!) mais beaucoup, même énormément de mosquées (avec les appels à la prière depuis les minarets) pays musulman oblige. En fait, Bali est l’exception de l’Indonésie, de majorité hindou (90%), au contraire, Lombok comporte plus de 50% de musulman le reste étant partagés entre hindous, bouddhistes, chrétiens, etc. (dont une religion à base musulmane mélangée d’animisme) Donc, je reviens à ce temple qui est un exemple utopique d’harmonie entre les religions. Visuellement, il ferait penser à un temple typique Balinais (donc hindou) mais à l’intérieur, toutes les religions ont leur espace. Il existe une fête (dont j’ai perdu la date) qui réuni tout le monde. Un guide nous à expliqué et conté beaucoup de choses… Nous n’avons malheureusement pas tout saisi à cause de son anglais approximatif.

Prochain arrêt, un village “Sasak” typique. Sasak est le nom que portent les habitants de Lombok, au niveau du “typique”, il s’agit surtout d’une devanture pour les touristes. La spécialité Sasak est le tissage, beaucoup de couleurs, de formes et tout est fait à la main, nous voyons même le métier à tisser de l’une d’entre-elles. Littéralement attachée à son outil, elle mettra quelques semaines pour terminer son tissu, il parait qu’elle ne sont pas bonnes à marier tant qu’elle ne savent pas tisser. Elles nous propose d’essayer (enfin elles proposent aux filles), Lucie se met donc en position et continue l’oeuvre d’une des Sasak. Ceci fait, on nous escorte jusqu’au magasin où nous pourront acheter tout un tas de tissu “fait main”. (Nous découvrirons par la suite, les mêmes tissu dans pratiquement toutes les échoppes de souvenir…)

Nous arrivons donc à notre terminus, Kuta Lombok (je précise Lombok car il existe aussi un Kuta à Bali). Cela ressemble à un petit village, tout en long, suivant sa très grande plage. Le temps de trouver un hôtel, de se poser et d’aller voir la mer. Et là problème, c’est marée basse, nous ne pouvons pas trop nous baigner à cause des algues et coraux. Nous prévoyons donc le lendemain de louer des scooter et d’aller visiter d’autres plages voisines supposées paradisiaques. Nous décidons aussi de s’inscrire à des cours de surf pour le jour d’après.

Nous voici donc partit tous les 5 sur nos 3 scooters automatiques. Conduite à gauche sur des routes où peuvent difficilement se croiser 2 voitures… Après quelques kilomètres, nous arrivons à Mauwun Beach, petite crique de sable blond, habituellement protégée des vagues mais qui nous offre aujourd’hui ses plus beaux rouleaux… Un plaisir pour moi, un peu moins pour les autres, à force de rester dans l’eau, je grille un peu… Bref, nous décidons de reprendre la route pour explorer 2 autres plages. Nous arrivons à la dernière, “Selong Blanak”, (non sans nous perdre un peu) mais idem, des vagues, cette plage est réputée pour le surf. Demi-tour pour aller cette fois à l’est de Kuta pour voir un village de pêcheur, nous tournons, et tournons encore, nous arrivons finalement sur une plage presque déserte (uniquement quelques locaux présents). Nous décidons avec Lucie de rentrer à l’hôtel, les autres ont poursuivit leurs recherches et ont paraît-il trouvé le petit village qui est à priori un camp très “roots” pour surfeurs.

Le lendemain, départ pour les cours de surf à “Selong Blanak”, tout le monde à l’air d’apprécier, nous essayons tant bien que mal de rester sur nos planches pour “glisser” sur les vagues. Nous nous dépensons pendant près de 4 heures, la pause de midi amplement méritée, nous mangeons et repartons pour Kuta où nous nous reposons autour de la piscine de l’hôtel tandis que Valérie part courir sur la plage.

Le soir (ce soir donc) pizza au feu de bois (s’il vous plait), et glace sur le chemin du retour. Nous allons quitter Lombok demain après midi pour retourner sur Bali et profiter de nos derniers jours pour visiter, se faire masser, snorkeler, bronzer, et acheter quelques souvenirs…

A bientôt.

PS : Je viens de voir le problème des photos, je suis en ce moment même en train de résoudre le problème. En fait Internet est tellement mauvais ici que certaines images n’ont pas été transférées…

Vertical Limit !

Nous venons enfin de rentrer de notre trek en montagne, il est 20h30 lorsque nous arrivons à notre Hotel de la ville de Mataram. Mais avant de commencer par la fin, voici le début.

Val et Greg se sont bien levés tôt le matin pour ne pas rater le levé du soleil sur le Mont Rinjani, pour les autres, réveil tranquille, petit dej’ et départ pour un peu de snorkelling avant de partir. Valérie nous a trouvé un spot digne de ce nom où nous avons encore pu apercevoir une tortue de mer.

Vers 11h30, nous avons rassemblé nos affaires pour se diriger tranquillement vers le port. Charlotte y est allée avec nos affaires en calèche (seul véhicule autorisé avec le vélo) tandis que nous marchions tranquillement le long de la plage. Nous avons trouvé un resto de rue, où nous avons très très bien mangé pour seulement 58 000 Rp. (moins de 5€). Départ du bateau vers 14h30, et nos derniers au revoir à cette petite île bien paisible….

….Pour attaquer la plus épicée “Lombok” (qui signifie piment), direction Seynaru pour retrouver notre “Hotel” qui est en fait une sorte de chambre bivouac (on ne verra que plus tard que le confort était plus que correct). Bref, départ le lendemain vers 7h30 pour environ 7h de marche et 2600m de dénivelé… Autant vous prévenir, c’était très dur mais nous y sommes arrivé. Pour 5 personnes il faut prévoir environ 3 porteurs et un guide. Les porteurs montent pareil que nous mais ils le font en tong avec les tentes, duvets, matelas, provisions et eau pour 5 personnes. Pour monter tout ça, ils se servent de 2 paniers tressés reliés par un bout de bois ou de bambou qu’ils font passer d’épaule en épaule…

Nous sommes arrivés en fin d’après midi sur le bord de l’ancien cratère (2600m environ) pour découvrir une magnifique vue plongeante sur le lac en croissant de lune et sur le “vrai” cratère (beaucoup plus petit) encore fumant. Nous avons pu profiter d’un superbe couché de soleil au côté du Mont Agung (la plus haute montagne de Bali). Nos porteurs et notre guide ont pendant ce temps montés les tentes et préparés notre repas du soir (très copieux). J’ai faillit oublier de dire que Charlotte à soigné sont premier patient, en effet, un de nos porteur c’était fait mal au pied heureusement que super nurse était là 😉 . Nous nous sommes couchés vers 19h30 sur un matelas épais d’un centimètre et à une température extérieure d’environ 12°. Une (mauvaise) nuit plus tard, réveil à 5h30 pour le levé de soleil, caché en partit par le Mont Rinjani, petit déj’ et départ sur les chapeaux de roues pour les sources d’eau chaude naturelles 600m plus bas (un peu en dessous du lac). La descente est pour le moins sportive, mais nous arrivons sur le bord de lac pour rencontrer des pêcheurs. Nous nous baignons dans les sources d’eau chaude, la couleur est jaune soufre et la température avoisine les 40°. Une petite demi-heure plus tard, nos muscles sont relâchés mais nous devons partir, nous faisons donc le chemin inverse. Si la descente était sportive, la montée est horrible… Nos arrivons à 2600m, à peine le temps de prendre un ou deux biscuits que nous continuons notre route… Pour être franc, les 4 heures suivantes furent un calvaire, comme si le chemin était interminable…

Passons cet épisode douloureux (nous avons d’ailleurs encore des séquelles), notre chauffeur (certainement un ancien pilote de rally, nous conduit à notre ville étape, “Mataram”. Nous avons eu le temps de réserver l’hôtel sur la route pour pouvoir poser directement nos bagages à l’arrivée et prendre la plus longue douche de notre vie. Hier soir, pas le temps de manger, direct au dodo.

Ce matin, petit déj’ sobre, nous attendons notre chauffeur pour le temple de “Pura Liksar” et les typiques “Sasak Villages” avant de nous déposer à notre terminus, Kuta Lombok.

Je vais essayer de déposer quelques photos avant de partir.

A bientôt.

Trois points de suspension.

Bonjour à tous, petite pause au niveau des nouvelles car nous avons eu du mal à trouver un bon resto avec Wifi…

Bref, avant de vous expliquer le pourquoi du titre, je reprend comme d’habitude là où je m’étais arrêté. Nous étions sur Amed, dans notre “petit cottage” et ses 2 piscines, nous avons fait notre plongée pour voir l’épave du vaisseau américain de la seconde guerre mondiale, le “Liberty”. Tout s’est bien passé pour tout le monde, nous avons vu plein de beaux poissons et coraux. et surtout des tortues (Valérie à pu en “conduire” une). Malgré les petites appréhensions, nous avons vraiment beaucoup apprécié.

L’après midi, nous étions tous très fatigués, mais nous avions besoin d’argent et le premier distributeur à 23km… Nous avons donc loué un scooter et sommes partit, Grégory et moi-même en laissant les 3 loques à la plage / piscine. Nous sommes rentrés vers 17h où nous avons trouvé les filles en pleine séance de massage (nous avons bien sûr nous aussi eu droit à notre massage pour 5€)

Le lendemain, départ pour les îles Gili, voici donc nos 3 points de suspension, 3, car il y a 3 îles, Gili Trawagan, Gili Meno et Gili Air, suspension car le temps ici est presque, je dit bien presque arrêté, la vie est encore plus cool qu’à Bali. Nous nous sommes arrêté sur la dernière des îles, Gili air qui est la plus “tranquille”. Le seul problème c’est que l’on se croit dans une colonie Française, tous en sac à dos Quechua avec notre guide Lonely Planet français. Nous avons trouvé des petites cahutes en bord de plage, tout est tranquille…

Aujourd’hui, seconde plongée pour nous tous (sauf Charlotte qui a eu un problème technique avec son masque), pour voir une autre épave, plus récente (15 ans), tortues, poissions, coraux colorés. Ce soir, nous avons bu un verre avec pour vue le soleil couchant sur le Mont Agung, un paysage digne d’une carte postale.

Au programme demain, levé du soleil pour les plus courageux (6h30), et snorkeling, l’après midi, départ pour Lombok, pour gravir après demain le Mont Rinjani en 2 jours et une nuit (bivouac dans la tente sur la montagne). Pour la suite, visites de temples sur Lombok et direction Kuta (au sud) pour faire du surf et se dorer sur la plage. J’espère pouvoir vous poser quelques photos dans quelques jours, car les paysages sur les Gili sont vraiment exceptionnels (plages de sable blanc et eau turquoise)…

A bientôt.

Amed.

Salam,

nous avons passé notre dernière nuit à Ubud entre calme de la campagne, cris des grenouilles de rizières (vraiment strident)
et réveil au chant du coq. Départ pour Amed, petite ville étendue sur la côte nord-est du pays, le taxi nous fait payer 500
000 Rp au lieu des 450 000 convenu… Mais tant pis, pour eux cela représente beaucoup alors que pour nous ce n’est que 3€ de
plus…

Bref, nous trouvons grâce à lui un très bel hotel, à flan de colline avec un restaurant au bord de l’eau. Nous avons beaucoup
de choix au niveau des chambre, la basse saison semble avoir commencée. Nous prenons 3 chambres, simples, eau froide (l’eau
est stockée sur les toits donc je vous laisse imaginer), ventilateur et moustiquaire. Il faut chaud, très chaud, le temps est
beaucoup plus sec qu’ à Ubud, mais les 2 piscines de l’hotel nous rafraichissent dès notre arrivée. Nous prenons notre repas
au restaurant de l’hotel au bord de la plage de sable noir. Nous réservons ensuite la plongée de demain, où nous verrons une
épave de bateau américain de 1942.

Armés de masques et tuba, nous prenons quelques photos sous-marines, les poissons sont multicolores mais les coraux semblent
avoir souffert du tourisme. Retour à l’hotel après avoir fait les crêpes sur la plage, petite tête dans la piscine, le temps
de prendre une douche et nous cherchons un “Warung” un peu plus typique.

A par ça, l’ambiance paraît très détendue ici, les touristes sont beaucoup moins nombreux, et beaucoup de français semblent
passer leur derniers congés à Bali. Voilà, nous allons nous coucher, déjà près de 23h ici, bonne nuit et souhaitez nous bonne
chance pour la plongée de demain.

A bientôt…

PS : Promis, je pose des photos dès demain.
PS 2 : Je l’ai pas dit lors du dernier post mais nos problèmes de carte sont résolus, par contre, pas de distributeurs sur
Amed, du coup nous sommes bientôt à sec, prochain objectif, trouver un distributeur.