Hopkins

Hello,

comme promis, nous voici donc à Hopkins, c’est un petit village de pécheurs, recevant aussi les touristes. En fait, quelques kilomètres plus au mord et quelques kilomètres plus au sud du village, se trouvent de grand complexes hôtelier hors de prix, et au milieu, notre petit village. Bon, esthétiquement, c’est plutôt de bric et de broc et tout en long, mais c’est tout en long pour suivre la plage. Une plage de sable blanc qui s’étend sur des kilomètres, avec des cocotiers sur le bord. Un petit coin de paradis.

Bon, pour y aller, ça se mérite, il faut prendre le bus  (de vieux Bus scolaires américains) à Belize City, et c’est la foire d’empoigne. Pas d’horaires, pas de vente de ticket, en gros, il faut demander aux gens autour pour récupérer des infos. Après il faut être assez prêt de la porte grillagée qui mène au bus sinon pas sûr d’avoir une place (on le sait, on a loupé le premier et dû attendre une heure pour l’autre).

Et c’est après 4 heures de trajet d’autoroute (une départementale de chez nous avec des nids de poules et des dos d’ânes en plus) que nous arrivons à la jonction pour aller à Hopkins (le bus nous laisse à 6,3 km de la ville), soit une bonne trotte encore à parcourir. Heureusement, le stop ça marche !

Nous arrivons donc à Hopkins, dans la benne d’un pick-up. Le petit village est très peu touristique et c’est plutôt pas mal ! Nous tombons malheureusement pour notre première nuit dans l’établissement “jeun’s” du coin (musique, action ou vérité, etc.), du coup après une nuit boules Kies, nous décidons de trouver un autre endroit pour les autres nuits. Et par chance un peu plus loin sur le bord de la plage, des petites cabanes tout confort nous attendent. Le temps de poser nos affaires et nous voilà partit pour le parc Cockscomb.

Ce parc accueille une grand communauté de Jaguar (mais la surface est tellement grande que l’on n’en verra aucun…), heureusement, de très bon parcours nous permettent de découvrir la jungle, observer quelques oiseaux, et se baigner dans des bassins naturels. Nous repartons dans l’après midi pour retrouver notre nouveau petit chez nous et sommes accueilli par nos gentils voisins canadiens qui nous offrent une noix de coco au Rhum ! Pas mal l’apéro non ?

Pour les nouvelles photos, c’est ici.

4 thoughts on “Hopkins”

    1. Héhé, c’est exactement ce que je chantais quand j’étais dessous la cascade 😀

      Les grands esprits se rencontrent !

  1. Enfin, on note surtout que tu es tjs le premier pour aller te baigner sous les cascades d’eaux froides…. Lucie s’est quand même baignée ou pas??

    1. Oui elle est venue un peu plus tard…. Fallait juste que je dise que l’eau était pas si froide que ça !

Comments are closed.