Arras rouges et glandouille…

Alors, les photos vous plaisent ?

Voici donc l’histoire qui va avec…

Nous prenons notre petit déjeuner copieux comme d’hab, avec fruits frais, café, jus d’orange, oeufs au plat, haricots rouges et riz, toats ! Après tout, c’est le repas le plus important de la journée non ? Une fois bien rassasiés, nous partons au volant de notre bolide via la plage d’Islita plus au sud. Après quelques kilomètres de route goudronnée entrecoupée de dos d’ânes signalant chaque école (c’est fou ce qu’il y a comme écoles ici), nous nous engageons sur une piste plutôt correcte.

Nous traversons des près grillés par le soleil où se trouvent quelques vaches et chevaux. Un peu plus loin, un tout petit village d’à peine quelques maisons et une école a classe  unique de, tenez-vous bien, 5 élèves !

Au bout de 20 minutes environ, nous arrivons à Playa Islita ! On se gare gentilment sous le premier arbre venu et on pose nos serviettes sur le sable juste devant. Après 5 minutes, nous entendons une sorte de croassement assez significatif. Je me retourne et vois au loin 2 Arras rouges voler vers la jungle. Puis, une nouvelle fois, ce croassement étrange. Lucie lève alors les yeux pour voir ce magnifique oiseau a à peine quelques mètres de nous (d’où les photos bien nettes!). L’oiseau mange en fait les petits fruits présents dans l’arbre, c’est une sorte d’amande qu’il décortique à l’aide de son bec pour ne manger que le coeur. Un peu plus tard, les 2 autres Arras viennent rejoindre le premier pour manger eux aussi. C’était un spectacle assez exceptionnel dont nous avons été les seuls spectateurs ce jour là…

La plage était (presque) déserte, mis à part quelques transats des complexes hôteliers de luxe à un bout de la page. On voyait d’ailleurs bien les différents bâtiments perchés dans les hauteurs, mais rien aucun ne donne directement sur la plage (tout est assez préservé). Nous restons une bonne partie de la journée tranquillement à lire et à se baigner.

Passé 15h, nous reprenons notre 4×4 et remontons la route pour nous arrêter à la Playa Carrillo. Il s’agit d’une plage immense, vraiment immense, bordée de cocotiers et de quelques tables et chaises en ciment. Ici aussi, nous ne croisons pas grand monde. C’est vers 17h15, un peu avant que le soleil ne se couche que nous rentrons.

Les 3 plages bien que toutes différentes au niveau végétation et type de sable ont la particularité d’être en forme de croissant de lune offrant une magnifique vue de carte postale.

Le soir, nous nous posons au restaurant de l’hotel, sur une petit table sur la plage. Quesadillas et Nachos seront notre repas (rien de bien typique mais bon on va dire que c’est dans l’esprit centraméricain 😀 )

Le lendemain, aujourd’hui donc, journée détente (encore) à Playa Samara, après tout, les vacances, c’est aussi fait pour glander non ?

A bientôt.

3 thoughts on “Arras rouges et glandouille…”

  1. Une des plages ressemble à celle de Robinson Crusoé non ?

    Et au fait…trop de détente, tue la détente :p

Comments are closed.