The Iron Hole !

Donc, le “trou de fer” est une sorte de très gros puits naturel de plusieurs centaines de mètres de profondeur. Beaucoup de cascades se jettent dans ce trou. Bon pour y arriver, en partant de notre petit village de Hell-Bourg, nous devons monter, le chemin fait 3,5km pour 550m de dénivelé, tout en lacets avec une belle vue sur le cirque de Salazie et ses champs de chouchous.

Petit parenthèse, les chouchous sont des légumes (?) qui poussent sur des plantes rampantes, dans les champs, les plants poussent à 2m du sol sur des structures en fer pour pouvoir les récoltés plus facilement. Le cirque de Salazie produit environ 80% des chouchous de la Réunion. Le choucou est un peu comme entre la patate et la courgette, il se mange beaucoup en gratin un peu épicé (curry).

Bref, après être monté à la forêt de Bellouve (nos 3,5km à 550 de dénivelé), nous avons encore un petit bout de chemin, plus plat cette fois si pour atteindre le trou de fer. Le sentier est bon au début, puis ça se gâte… La zone étant souvent dans les nuages, le chemin est très boueux, ça glisse beaucoup. Lorsque nous arrivons devant la bifurcation pour le trou de fer, le chemin est fermé par arrêté préfectoral (depuis fin de l’année 2013), nous étions au courant, et c’est pas grave parce que ça passe ! Tout le monde passe d’ailleurs, les Réunionnais appellent ce genre de chemin, les sentier marrons. Ce n’est pas le seul endroit dont l’accès est refusé ici du coup, les gens sont habitués à violer la loi !

Arrivé au belvédère, nous avons une vue assez moyenne du trou de fer, vu d’ici, ce n’est pas très impressionnant. Parait-il que c’est beaucoup mieux en hélico… Mais aussi plus cher ! Nous rentrons donc avec nos 2 / 3 photos. La descente fait mal aux cuisses et aux genoux mais nous arrivons à l’hotel sains et sauf en sachant que la rando, normalement c’est fini pour la semaine (en plus après c’est Maurice !).

Le repas du soir est très copieux et aussi bien arrosé par le patron ! 3 différents types de rhums arrangés, servit avec des beignets de chouchous (ça ressemble aux beignets d’aubergine pour le coup), un rougail de lapin et du boucané de porc (tranches de lard fumé). Avec ça, du vin à table (un Bordeaux…) et pour finir, du gâteau à la banane. Nous sommes prêts à affronter une bonne nuit de sommeil.

Le lendemain, dernier jour à la Réunion avant l’ile Maurice, nous allons visiter la Maison Rouloff et l’usine de cannes à sucre de Bois-Rouge.
La Maison Rouloff et une plantation de vanille familiale, ou nous apprenons comment pousse la vanille (plante grasse qui s’accroche aux arbres) et comment féconder les fleurs. Car le seul insecte permettant aux fleur de donner des gousses n’est pas présent à la Réunion (la vanille a été importée de Guyane comme la canne à sucre). C’est donc manuellement que la fleur de vanille est fécondée.
L’usine de Bois-Rouge est l’une des 2 dernières usine de canne à sucre de la Réunion, ici, la canne est utilisée entièrement. Nous visitons en premier la partie sucrière et nous voyons comment arrivent les cannes (en camion appelé “cachalots”) puis l’extraction du sucre. Ensuite, il y a l’usine fabricant le rhum avec ses vapeurs alcoolisées, le vieillissement en fût de chêne, etc. Et enfin, la partie que l’on ne visite pas la centrale thermique où sont utilisés les restes de cannes pour fournir de l’électricité à une bonne partie de l’ile.

Le soir, Fabienne nous accueille dans sa case pour une nuit avant de décoller pour Maurice.

EDIT : Il y a des nouvelles photos, Internet a été clément avec nous aujourd’hui ! Mafate Suite et Hell-Bourg et autres

3 thoughts on “The Iron Hole !”

  1. Sympa ces photos! Y a de sacrés paysages !

    Reposez vous bien chez Maurice

    @ bientôt

    PS on a bien reçu votre carte postale! Merci 🙂

  2. Superbes les photos, des paysages à couper le souffle apparrement! A cette heure là vous devez être en mode repos à Maurice, profitez en car aprés avoir fait toutes ces rando, les jambes doivent tirer;-) Bisous à vous 2

  3. Bon moi ce que j’en retiens c’est qu’heureusement qu’il y a de la Dodo et du rhum pour vous tenir les guibolles ! La bouffe doit être terrible ceci dit…
    C’est clair qu’en voyant les photos vous deviez vraiment vous sentir comme des fourmis à certains endroits.
    En attendant de vous lire à Maurice, je vous embrasse fort. Greg.

Comments are closed.